Coordination des Associations & Particuliers pour la Liberté de Conscience
line
CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction
ONG avec statut consultatif spécial auprès de l'ONU
 
actualites
enquetes
revue de presse
vos droits
Aidez-nous
futur
publications
Point de vue
liens / links
telechargements
contacts
english version
CAP LC 2016
www.coordiap.com

Ecrivez-nous : 25, rue du Mail
91600
Savigny sur orge

contact@coordiap.com
 
 
shim  
 


Les Témoins de Jéhovah interdits en Russie
Source : FOREF - HRWF

mai 2017
ONG avec statut consultatif spécial auprès de l'ONU

 

Les Témoins de Jéhovah interdits en Russie

Les organisations de droits de l'homme font appel à la Cour suprême et à l'administration présidentielle de la Russie.

VIENNE / BRUXELLES, le 5 mai 2017 5. 2017 (FOREF - Europe / HRWF) - Le Forum pour la liberté religieuse - Europe (FOREF) et Droits de l'homme sans frontières (HRWF) demandent instamment à la Cour suprême de Russie de revenir sur la décision du 20 avril 2017 d'interdire à les témoins de Jéhovah du pays en saisissant leurs biens. FOREF et le HRWF appellent aussi le président Poutine et son administration à nouer un dialogue "transparent et franc" pour arriver à mieux comprendre la nature des Témoins de Jéhovah, comme le propose ce groupe religieux."

L'allégation qui voit dans les Témoins de Jéhovah un groupe extrémiste est manifestement fausse, et l'interdiction doit être abrogée", affirme le docteur Aaron Rhodes, président du FOREF. "La décision viole non seulement les obligations fondamentales en matière de droits de l'homme, elle expose chaque citoyen russe au risque de jugements arbitraires. Cela bafoue le système juridique de la Russie et l'expose à une réprobation mondiale.

Les enquêtes des Nations Unies et d'autres experts conviennent que ni les doctrines ni la conduite des Témoins de Jéhovah ne peuvent raisonnablement passer pour «extrémistes». Au contraire, le groupe préconise le respect des autorités politiques et gouvernementales et se tient à l'écart des questions politiques.

Les quelques 170 000 Témoins de Jéhovah de la Fédération de Russie comportent environ 400 communautés. Le ministère russe de la Justice a allégué que le groupe "menace les droits des citoyens, l'ordre public et la sécurité publique". Mais le rejet de la violence est un trait connu des Témoins de Jéhovah.

De fait, tout observateur indépendant voit bien la faiblesse de l'instruction du Procureur général contre les Témoins de Jéhovah, un groupe qui connaît depuis longtemps la persécution en Russie. Il y a des allégations vagues et sans preuve, pas de motif. On a l'impression que les Témoins de Jéhovah se voient refuser leurs droits internationalement garantis en vertu de l'article 28 de la Constitution fédérale russe, du simple fait de leurs différences doctrinales avec l'Église orthodoxe russe.

Si la Cour suprême maintient sa décision, la participation aux activités du groupe sera passible d'une amende maximale de 600 000 roubles (plus de 9300 euros) et d'une peine d'emprisonnement allant jusqu'à dix ans.

Pour plus d'informations et / ou d'entretiens:

Peter Zoehrer (Directeur exécutif, FOREF) +43 664-523-8794

Aaron Rhodes (Président, FOREF) + 49-170-323-8314
Email:foref.office@gmail.com
Blog: foref- Europe.org

Willy Fautré (Directeur exécutif, HRWF)
Email: international.secretariat.brussels@hrwf.net
Site web: www.hrwf.eu


A lire :
Lettre ouverte du secrétaire de CAP Liberté de Conscience à M. Poutine
CAP LC

La persécution des Témoins de Jéhovah en Russie : des députés du parti démocrate posent des questions au Parlement italien Raffaella Di Marzio

la Russie suspend les Témoins de Jéhovah USCIRF

La Russie interdit les chrétiens témoins de Jéhovah CAP LC Christian Paturel

Déclaration de l'UE sur l'interdiction des Témoins de Jéhovah en Russie OSCE

La Coordination des Assocations et des Particuliers pour la Liberté de Conscience est une ONG avec statut consultatif spécial auprès de l'ONU

 Partager

Sommaire de la revue de presse

PUBLICATION CAP LIBERTE DE CONSCIENCE

La sujétion psychologique » une mine flottante juridique

FECRIS : ONG ou ONG Gouvernementale ?

Liberté de conscience : un état des lieux troublant

Les fonds publics sont-ils utlisés dans l'intérêt général ?


Accès aux documents administratifs

brochure de CAP LC : Les sectes un non-problème

 

Haut de page

CAPLC - CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction